Marché du logement : les trois quarts des professionnels optimistes pour 2016
[10/05/2016]
Début 2016, trois professionnels immobiliers sur 4 sont optimistes pour leur activité des douze mois à venir. Ils tablent sur une stabilisation du volume des transactions dans le neuf et des prix dans l’ancien, notamment grâce aux taux d’intérêt de crédit bas et au dispositif de soutien à l’achat immobilier, dont le PTZ.

Détails de l’étude.

Le début de l’année 2016 s’ouvre sur un vent d’optimisme pour les professionnels de l’immobilier. Alors qu’ils estimaient majoritairement en 2014 que le marché s’était détérioré, une perception meilleure se fait sentir depuis la fin de l’année 2015.

Début 2016, ils sont ainsi 81 % à considérer que le marché s’est amélioré ou stabilisé et 74 % à être optimistes pour le marché du logement sur les douze prochains mois, selon le baromètre Crédit Foncier/CSA*, publié ce lundi.

« L’inversion des tendances enregistrée en mai 2015 est confirmée et s’accentue enquête après enquête« , soulignent les auteurs de l’étude.

L’optimisme des professionnels se nourrit principalement des niveaux de taux d’intérêt de crédit historiquement bas (pour 88 % des professionnels), des dispositifs de soutien à l’achat immobilier (69 %) ainsi que des mesures liées au PTZ (67 %).

A l’inverse, le pessimisme se justifie par le contexte économique (92 %) et le niveau du pouvoir d’achat des ménages (77 %).

Stabilisation dans le neuf et l’ancien

Ainsi, selon leurs prévisions, les prix devraient se stabiliser dans le neuf (69 % des répondants le pensent), tout comme le volume de transaction (44 %) qui pourrait même augmenter au cours de l’année (39 %).

Dans l’ancien, une stabilisation des prix est également prévue même si elle est moins certaine que dans le neuf (57 % des répondants le croient). En revanche, un professionnel sur deux prévoit une stabilisation des volumes de transaction dans ce secteur d’activités.

Sur les quatre derniers mois, 72 % ont atteint leur objectif commercial. Par région, l’amélioration du marché est davantage visible en Île-de-France que dans le sud-est de la France.

* Réalisé trois fois par an avec l’institut de sondage CSA, le baromètre du Crédit Foncier mesure le moral des professionnels de l’immobilier (tous métiers) et leurs anticipations pour les douze prochains mois. Pour cette édition, l’enquête a été réalisée du 29 mars au 5 avril 2016, par téléphone, auprès d’un échantillon représentatif de 400 professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, de la commercialisation, lotisseurs, promoteurs, constructeurs de maisons individuelles, gestionnaires de patrimoine).

Source : batiweb.com