Selon les chiffres publiés ce mardi par le ministère du Logement, les mises en chantier dans le neuf enregistrent, par rapport à la même période l’année précédente, un recul de 4,7% entre septembre et novembre, à 81 112, passant ainsi sous le seuil symbolique des 300 000 sur douze mois. Aucune amélioration n’est envisageable à court terme car le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs, annonciateurs de mises en chantier à venir, ne se redresse pas.

Les mises en chantier de logements neufs en France ont de nouveau diminué en novembre, passant sous le seuil symbolique des 300 000 sur douze mois, selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Logement. Sur les trois mois allant de septembre à novembre, 81 112 logements neufs ont été mis en chantier dans l’ensemble du pays, soit 4,7% de moins que sur la même période l’année précédente.

Cette baisse concerne les logements ordinaires individuels (32 675 unités, -16,8%), tandis que les logements collectifs (41 387 unités, +6,4%) et les résidences pour seniors, étudiants et touristes (7 050 unités, +1,9%) résistent à la conjoncture désastreuse du bâtiment.

Même si le recul modéré observé à fin octobre (-5,0%) et à fin septembre (-5,1%) se prolonge, la tendance sur douze mois reste stable à -11,4%, le nombre de mises en chantier ne dépassant pas 299 199 unités de décembre 2013 à novembre 2014.

Pas d’amélioration en vue

Aucune amélioration n’est envisageable à court terme car le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs, annonciateurs de mises en chantier à venir, ne se redresse pas. Ils ont même dégringolé de 11,8% sur le trimestre allant de septembre à novembre, à 92.643.

Cette chute confirme le retournement de tendance amorcé en octobre (-3,9%), après une courte hausse en août et en septembre, qui avait interrompu un déclin continu depuis le premier trimestre 2013. Le repli des permis de construire touche toutes les catégories de logements ordinaires, individuels (38 694 unités, -10,5%) comme collectifs (46.067, -16,3%).

Seuls les logements en résidence tirent leur épingle du jeu et progressent de 15,1%, à 7 882 unités. Sur douze mois, le nombre de permis de construire est en recul de 11,9%, à 381 701 unités.

Source : batiweb.com