De mai à juillet, les mises en chantier de logements neufs ont poursuivi leur chute en France affichant un recul de 6,3 % sur un an à 85 100 unités selon les dernières statistiques du ministère du Logement. Quant aux permis de construire, qui renseignent sur les futures mises en chantier, ils ont reculé de 8 % à 353 800, sur les 12 mois écoulés. Détails.

Si les ventes de logements neufs redémarrent au deuxième trimestre, le secteur de la construction replonge encore une fois. Selon l’étude du ministère du Logement, les mises en chantier de logements neufs affichent un recul de 6,3 % à 86 000 unité sur un an.

Tous les segments sont touchés, que ce soit les mises en chantier de logements ordinaires en repli de 5,7 %, à 80 400 unités ou les logements en résidence (pour séniors, étudiants ou dédiés au tourisme). Ce segment de niche a en effet diminué de 13,8 % à 5 700 unités.

Les mises en chantier de logements neufs ont également poursuivi leur chute avec un recul de 6,3% à 86.100 unités sur un an, a annoncé vendredi le ministère du Logement.

Sur la période de douze mois achevée fin juin, les mises en chantier ont baissé de 5,5 %, à 342 400 unités.

Les permis de construire baissent à nouveau

Après un rebond plutôt inattendu à fin juin, le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs (qui renseigne des futures mises en chantier, ndlr.) s’affiche en baisse sur les trois derniers mois de 7 % à 93 900 unités.

Déjà en août et septembre 2014, les permis de construire des trois mois écoulés avaient augmenté respectivement de +1,1% et +5,3% sur un an, mais le rebond n’avait pas duré, et ils n’ont fait que fondre depuis, excepté le mois dernier.

Enfin, sur les douze mois écoulés, ils ont reculé de 8 % à 353 800 unités.

Source : batiweb.com