Le fonds d’aides à la pierre sera abaissé à 250 M€, contre 400 M€ jusqu’à présent, a annoncé François Hollande, en clôture du Congrès des HLM, qui se tient à Montpellier. Dans la foulée, il maintient l’APL accession et évoque un PTZ élargi et simplifié.

[…]
Gel des crédits
Ces subventions s’élèvent jusqu’à présent à 400 millions d’euros annuels, un montant en baisse au fil des années et régulièrement amputé par des « gels » de crédits : en 2014, seuls 80 millions ont été effectivement débloqués et la dette de l’État envers les bailleurs sociaux s’élève à ce jour à 800 millions d’euros, nous indique l’USH. Avant qu’un congressiste déçu nous confie que ce fonds est surtout alimenté par les bailleurs sociaux eux-mêmes, ce qui, selon eux, annonce un désengagement progressif de l’État.

Le chef de l’État a poursuivi : « L’année dernière 120.000 logements sociaux ont été financés, c’est honorable, mais c’est légèrement insuffisant », a-t-il reconnu. L’Exécutif veut donc aller encore plus loin. « Avant la fin de l’année, on va céder gratuitement un terrain à une collectivité locale », a-t-il promis. Une première depuis la loi de mobilisation du foncier public, votée en 2013.
L’accession à la propriété soutenue François Hollande a également annoncé que l’APL accession, une aide aux ménages accédant à la propriété qui était en sursis, serait maintenue, et que le Prêt à taux zéro (PTZ+) serait de son côté « élargi et simplifié ». « Ce n’est pas seulement un hommage à M. Miterrand, c’est l’expression de la confiance que vous faites, vous bailleurs sociaux pour la France », a-t-il conclu.

Source : batiactu.com