Le marché du logement va mieux. Selon les derniers chiffres de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), les ventes ont augmenté de 18% de juillet à septembre. Explications.

Les ventes de logements enregistrent une embellie. Selon les chiffres de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), elles ont progressé de 18 % de juillet à septembre et atteignent 25.247 logements réservés, dans la continuité du premier semestre (+19,3%), a annoncé, jeudi, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

« L’activité commerciale est toujours portée par les ventes aux investisseurs », qui forment 54% des transactions. En revanche, les ventes aux ménages, qui accèdent à la propriété, sont moins élevées avec une hausse de seulement 4,7% au troisième trimestre. De son côté, l’offre est quasi similaire, soit -0,3% avec 92.725 logements disponibles à fin septembre, ce qui fait un peu moins de 12 mois de commercialisation. Quid des prix ? Ils sont globalement fixes au niveau national (+0,5% en 12 mois), en dépit de contrastes d’une région à l’autre. En outre, sur les trois premiers trimestres de l’année, les ventes réalisées par les promoteurs privés affichent un bond de 18,9% comparé à la même période de 2014, tandis que l’offre nouvelle de logements a augmenté de 13,7%. Néanmoins, la fédération reste prudente.

Selon la présidente de la FPI, Alexandra François-Cuxac : « Le marché demeure fragile », note-t-elle. Et d’ajouter : « Malgré de bons chiffres, la prudence domine chez les opérateurs. Si l’on veut répondre aux attentes de nos concitoyens en matière de logements, des mesures fortes doivent être prises pour relancer l’accession, libérer du foncier constructible et accélérer l’obtention d’autorisations d’urbanisme définitives. Des initiatives intéressantes ont été proposées par amendements par des parlementaires sur la libération du foncier constructible, l’accession abordable ou le raccourcissement des délais de jugements administratifs; il importe maintenant de les voter ».

Source : batiactu.com