Ces graphiques résument l’évolution du marché immobilier français durant les quarante dernières années.

friggit-juin-2014-paris-province friggit-juin-2014 Indice-du-prix-des-logements-rapporté-au-revenu-des-menages-Friggit Scenario-de-baisse-de-l-immobilier-Friggit

Explication des courbes de Friggit

Ces courbes sont calculées en fonction de l’indice du prix du logement par rapport au revenu disponible par ménage. Pour qu’un marché soit sain, il faut que la solvabilité des acquéreurs soit stable. Ce graphique permet de se baser sur la capacité financière des ménages et de mesurer l’effort nécessaire à consentir pour réaliser un achat immobilier.

Ce graphique reprend l’évolution moyenne française mais découpe également le marché immobilier par secteur (Paris, Ile de France et province). En effet, l’immobilier en région parisienne n’évolue pas tout à fait de la même manière que l’immobilier de province.

Tunnel de Friggit

L’analyse de l’évolution des prix de l’immobilier a permis à Jacques Friggit de définir un intervalle dans lequel se situe très souvent le rapport « prix immobilier / revenu des ménages » : c’est ce qui est couramment nommé le tunnel de Friggit.

Toute sortie de ce tunnel de Friggit par le haut montre le développement d’une bulle immobilière. Les courbes de l’immobilier parisien démontrent bien l’ampleur de la bulle immobilière de 1991, et la chute brutale et inévitable qui a suivi. En 1991, la dé-corrélation entre le marché immobilier à Paris et le marché immobilier de province est remarquable et permet d’expliquer pourquoi la crise immobilière de 1991 n’a touché majoritairement que la capitale.

La montée des prix a été vertigineuse pendant de nombreuses années, il faudra donc s’attendre à une chute tout aussi vertigineuse dans les années à venir afin de redescendre dans le tunnel de Friggit.

Pour redescendre dans le tunnel de Friggit, les prix de l’immobilier doivent chuter. Or le graphique montre systématiquement que les courbes, après avoir atteint des sommets, redescendent sur la limite inférieure du tunnel de Friggit. Autrement dit, on peut s’attendre à une chute des prix encore plus importante… Retrouvez l’analyse de Jacques Friggit, qui explique ces données.