Brise d’optimisme dans l’immobilier
[05/04/2016]
Jean Delavaud
Des logements neufs qui repartent, des prix plus sages dans l’ancien. Les experts du Crédit foncier ont le moral pour 2016.

Les professionnels ont le moral

Trois quarts des professionnels de l’immobilier du quart Nord-Ouest « considèrent que le marché du logement s’est stabilisé ou amélioré dans les quatre derniers mois de 2015« , révèle le dernier baromètre CSA-Crédit foncier. Mercredi à Nantes, la banque a fait état de prévisions tout aussi réjouissantes : 68 % de ces professionnels se disent « optimistes » pour les mois qui viennent. Les
raisons ? Le niveau historiquement bas des taux d’intérêt de crédit « avec un niveau moyen de 2,20 % à fin décembre 2015 » et qui « devrait rester très bas en 2016 » ; et les dispositifs de soutien à l’achat immobilier comme le nouveau prêt à taux zéro et à l’investissement locatif (loi Pinel).

Construction : enfin la reprise

Les chiffres du Crédit foncier confirment le frémissement observé ces derniers mois, au bénéfice d’un secteur du bâtiment durement éprouvé. Le nombre de logements neufs en chantier a bondi de 7,2 % et celui des permis de construire de 6,8 : « Une nette reprise des ventes à propriétaires occupants » avec « des prix qui progressent raisonnablement« .

Ancien : prix plus sages

Selon Marc Le Hein, expert immobilier au Crédit foncier à Nantes, « le marché de l’ancien s’est très bien comporté également : à la fois un volume supérieur à 2014 et des prix qui ne progressent que raisonnablement, en fonction des qualités intrinsèques du bien. » Il résume : « 2015 a été une très bonne année pour tous les segments de marché. » Mais pointe de fortes disparités : « Une vente sur deux est réalisée en Loire-Atlantique, portée par le dynamisme sur le littoral ou dans la métropole de Nantes. »
Source : Ouest-France