Le marché de l’ancien connaît un regain d’intérêt
|14/04/2016 17:52]

En raison de taux d’intérêt bas et de prix stabilisés, les transactions de logements anciens devraient repartir à la hausse. Les Notaires de France estiment que cette tendance devrait se poursuivre sur le reste de l’année. Détails.
Ils l’annonçaient depuis le début de l’année : les prix des logements anciens se sont stabilisés et croissent légèrement. Les Notaires analysent le phénomène comme un effet de rattrapage : « Il existe aujourd’hui une alchimie favorable combinant baisse des taux (accentuée encore en mars) et augmentation des volumes, avec donc de la fluidité retrouvée et une augmentation prévisible des prix de l’immobilier« .

Les professionnels des transactions chiffrent à 809.000 le nombre de ventes réalisées au cours des 12 derniers mois (+16 %). « Nous sommes revenus près de la moyenne du volume de transactions annuel des années d’avant crise« , soulignent-ils, en évoquant le dernier pic enregistré en février 2012 (834.000 transactions), niveau qu’ils espèrent retrouver rapidement. « Le phénomène de rattrapage
trouve certainement son origine dans le passage à l’acte de propriétaires et d’acquéreurs qui attendaient et se sont finalement décidés, considérant la lente baisse des prix, les taux bas et la nécessité de vendre ou d’acheter qui se fait plus pressante au fil du temps« , expliquent les notaires. Ce mouvement concernerait l’ensemble du parc immobilier, neuf comme ancien, et toutes les surfaces de biens, laissant croire à une tendance plus profonde qu’un simple rebond.
Source : batiactu.com