Charges de copropriété : les postes de dépenses en baisse… et ceux qui flambent
[17/06/2016 11:49]
Marie Pellefigue

D’après la Fnaim et son Observatoire des charges de copropriété du grand Paris, l’an dernier les copropriétaires ont bénéficié d’une baisse globale moyenne sur leur facture de 2,5%. Un chiffre à nuancer selon le type d’immeuble.

Bonne nouvelle pour les copropriétaires d’Ile-de-France ! D’après la Fnaim, qui a publié son Observatoire des charges de copropriété du grand Paris ce jeudi matin, les charges liées à la gestion de leur immeuble ont baissé en moyenne de 2,5% en un an.

Cette étude a été réalisée sur 92 623 lots de copropriétés, sur un total de 661 592 au total, soit 14% du parc parisien. L’an passé, chaque copropriétaire a du débourser en moyenne 36€/m2, soit 2022€/lot de copropriété. Ces chiffres sont tout de même à nuancer selon le type d’immeuble : ceux avec du chauffage collectif ont enregistré une baisse moyenne des charges de 5,5%, dans le même
temps, ceux avec du chauffage individuel voyaient leur montant moyen…  augmenter de 2,2%.

Chauffage, ascenseur et assurance : baisse des charges

Le deuxième recul important concerne les dépenses liées aux ascenseurs. Elles ont aussi diminué, de 19%, passant l’an dernier à 101,57€/lot en moyenne. L’explication qu’avance la Fnaim cette fois, tient aux efforts des syndics de copropriété lors des renégociations des contrats avec les ascensoristes, dans le cadre de la mise aux normes des installations.

La troisième baisse est celle des frais d’assurance, qui se montaient à 139,62€ en moyenne l’an dernier, soit 10,8% de moins qu’en 2014. Cette fois, c’est la baisse du nombre de sinistres, évités grâce aux travaux de remise en état, qui a permis ces économies.

Taxes, impôts, salaires et honoraires de syndic : en hausse

Point noir sur la facture des copropriétaires : l’explosion du poste impôts et taxes. En 2015, les dépenses fiscales liées à la copropriété, hors taxe foncière et taxe d’habitation, ont flambé de 47,3% par rapport à 2014. Par rapport à 2013, la hausse est encore plus colossale : +73,4%. Ce poste représente désormais 76,22€/lot.

Les honoraires de syndic ont également subit une forte inflation : +11% et se montent aujourd’hui à 194,76€/lot. Ce dérapage largement plus élevé que l’inflation s’explique, d’après les professionnels, par toutes les nouvelles obligations – coûteuses – imposées par la loi Alur (comptes séparés, extranet par copropriété, contrat type,…).

Enfin, le poste « salaires », en moyenne 31% des dépenses dans un immeuble, a augmenté l’an passé de 8%, et représente aujourd’hui 424,67€/lot.

Des travaux plus nombreux dans le futur ?

La Fnaim note qu’en 2015, les copropriétés ont réalisé en moyenne 50% de travaux de moins qu’en 2014. La raison ? Beaucoup d’audits énergétiques ont été lancés et les éventuels travaux qu’ils préconisaient n’ont pas encore été mis en œuvre. Si les copropriétaires se décident en 2016, les charges de copropriété pourraient connaître une flambée cette année.

Source : votreargent.lexpress.fr