L’immobilier ancien côtoie les sommets d’avant crise en Ile-de-France

[25/07/2016]
Le marché immobilier ancien en Ile-de-France retrouve sa santé d’antan, avec des volumes de transactions à fin mai désormais très proches de ceux de la période faste de 1999 à 2007, selon la dernière note de conjoncture de la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France. De bons résultats qui se voient aussi au plan national. Détails.

De mars à mai, « la bonne tenue de l’activité s’est prolongée et exerce une légère pression sur les prix« , constate dans sa dernière note de conjoncture la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France.
« Le dynamisme particulier du mois de mai 2016 doit être rapproché d’un nombre de jours ouvrables sensiblement plus élevé que l’an dernier« , précisent toutefois les notaires.
Sur ces trois mois, 36 290 logements anciens ont été vendus, des transactions en hausse de 13 % par rapport à la même période de 2015 – la progression était de +11 % au premier trimestre.

Ces volumes « côtoient les sommets d’avant la crise« , se réjouit la Chambre.

Conjugués à « des prix qui restent quasi stables et des taux d’intérêt au plus bas, tous les ingrédients sont réunis pour remettre les vendeurs et les acquéreurs sur le marché« .

Quant aux indicateurs avancés des notaires, les statistiques sur les avant-contrats de vente, ils « montrent que la tendance ne se dément pas et pourrait se maintenir à des niveaux élevés« .

Au plan national, le nombre de transactions de logements anciens réalisées au cours des douze derniers mois est estimé à 830 000, en hausse de 19 % sur un an.

Source : batiweb.com