Logement neuf : la hausse des prix se confirme
[15/02/2017]
Le dernier baromètre réalisé par Trouver-un-logement-neuf.com est venu confirmer la tendance : les prix du logement neuf repartent à la hausse en France ! L’enquête menée auprès de 150 localités a en effet démontré que le prix moyen d’un T3 avait augmenté de 0,95% en 6 mois passant de 247 595 euros à 249 869 euros. Les promoteurs immobiliers avaient vu juste : la tendance haussière des prix du logement neuf se confirme en ce début d’année 2017. D’après les chiffres révélés ce jour par le portail internet Trouver-un-logement-neuf.com, acquérir un logement neuf est désormais plus cher qu’il y a 6 mois.

Parmi les 150 localités passées au crible, 92 hausses pour 58 baisses ont été observées. Ainsi, malgré d’importantes disparités, le prix moyen d’un trois-pièces a augmenté de 2 374 €, soit + 0,95% depuis août 2016.

Montée en gamme des villes

Les villes ayant enregistré les plus fortes hausses sont celles qui se trouvent en périphérie des grandes agglomérations. A Castelnau-le-Lez, près de Montpellier, les prix du neuf ont progressé de +11,4% ; à Bruz, près de Rennes, cette hausse atteint 10,4% tandis que Bois-Guillaume, au nord-est de Rouen, se classe 8e au palmarès des 10 plus fortes hausses de prix sur 6 mois (+ 9,1%). La progression des prix touche également les villes touristiques. A la Baule par exemple, où un T3 coûte désormais plus de 410 000 euros, les prix ont bondi de 12,1%. En région parisienne, les travaux du Grand Paris Express sembleraient impacter les prix. « On peut en effet s’interroger car Vitry-sur-Seine et Alfortville, dans le Val-de-Marne font partie des 10 plus fortes hausses de ce baromètre « , dit l’étude. Sont également cités Maisons-Alfort et Créteil, qui ont enregistré une hausse des prix de + 4,6% et + 4,7% respectivement.

Certaines villes corrigées ?

Si une majorité de villes a vu les prix du logement neuf augmenter, d’autres ont au contraire observé un repli. C’est le cas par exemple de la ville de Lille (- 7,7%). Serait-elle déjà pénalisée par l’encadrement des loyers, s’interroge le baromètre. Il y a aussi les villes ayant connu de fortes hausses en 2016 et qui, en ce début d’année 2017, voient leurs prix chuter. C’est ainsi que Saint-Malo, plus forte hausse du baromètre de juin 2016 (+18%), est désormais sur le podium des plus fortes baisses (- 9,5%). Même chose à Issy-les-Moulineaux avec un repli des prix de – 9,3% (contre +9% six mois auparavant). « Le prix moyen y reste toutefois élevé, parmi les plus chers de France : 497 000 € pour un T3 », note cependant Trouver-un-logement-neuf.com. La plus forte correction de ce baromètre revient à Annecy-le-Vieux où les prix ont très nettement reculé de – 11,5% pour un prix moyen de 309 600 € pour un trois-pièces.

Source : batiweb.com