Logement ancien : hausse des prix confirmée au 4e trimestre 2016

[23/02/2017]
Selon l’indice Notaires-Insee publié ce jeudi, les prix des logements anciens en France ont augmenté de + 1,8% au quatrième trimestre 2016 sur un an, et ont continué leur progression par rapport au trimestre précédent (+ 0,7%). Par ailleurs, les transactions ont atteint le niveau « historique » de 848 000, dépassant le précédent point haut de 837 000 en mai 2006. Détails.

Que ce soit dans le neuf ou l’ancien, la hausse des prix des logements s’est confirmée au quatrième trimestre 2016. L’indice Notaires-Insee publié ce jeudi révèle en effet que les prix dans l’ancien ont augmenté de + 0,7% au 4e trimestre 2016 par rapport au trimestre précédent, une hausse « surtout due » aux prix des appartements (+ 0,9%), les prix des maisons ayant progressé plus modérément (+ 0,5%). Sur un an, la tendance se confirme également : les prix ont augmenté de + 1,8% par rapport aux 4e trimestre 2015. Les prix des appartements et des maisons ont connu une progression similaire de +
1,9% et de + 1,7% respectivement.

Une hausse plus modérée en province
C’est en Ile-de-France que les prix ont davantage bondi. Si au quatrième trimestre 2016, les prix ont augmenté de + 0,9% par rapport au trimestre précédent, la hausse atteint + 3,1% sur un an. Cette augmentation « est principalement tirée par les prix des appartements (+ 3,5%), notamment des appartements parisiens (+ 4,4%)« , souligne l’indice. Les prix des maisons augmentent également, mais de façon moins marquée (+ 2,3% sur l’année). En Province, l’augmentation est plus modérée : + 0,6% au 4e trimestre 2016 et + 1,3% sur un an. Contrairement à la région parisienne, la hausse est tirée par les prix des maisons (+ 1,6%), ceux des appartements n’ayant évolué que de + 0,6%.

Les transactions en plein boom
Le volume de transactions a continué de croître en fin d’année 2016 et a même atteint un « niveau record » au 4e trimestre. Le nombre de transactions réalisées a en effet atteint le niveau historique de 848 000 et a dépassé « le précédent point haut de 837 000 en mai 2006« , observent les notaires. Ils ajoutent : « ce niveau est atteint dans un contexte de croissance tendancielle du parc de logements existants : + 1% environ en moyenne par an depuis 30 ans« .

Source : batiweb.com